Malentendu 1: Je n’ai pas d’eau chaude lorsqu’il n’y a pas de soleil

Un système de chauffe-eau solaire se compose de capteurs solaires et d’un ballon de stockage (chauffe-eau). Le capteur se présente comme un panneau noir généralement installé en toiture, mais peut tout aussi bien être fixé à la façade ou même au sol. Il absorbe la lumière du soleil et utilise cette énergie pour chauffer le fluide contenu dans le capteur. Une pompe transporte ce fluide réchauffé vers le ballon de stockage, où l’échangeur de chaleur transmet la chaleur à l’eau sanitaire. Soit l’eau de consommation est suffisamment chaude, soit un chauffage d’appoint (chaudière, pompe à chaleur ou élément électrique) compense la différence pour atteindre 45 à 60 °C.

 

Comme le système de chauffe-eau solaire ne dépend pas uniquement de la chaleur, mais aussi de la lumière du soleil, il peut également chauffer l’eau sanitaire en hiver. Car il y a toujours de la lumière, même par temps gris et maussade puisque les rayons du soleil ne nous parviennent pas uniquement de manière directe, mais aussi indirecte.